Comment bien dormir ? Lettre à ceux qui refont le monde (chaque nuit)

Comment bien dormir ? Lettre à ceux qui refont le monde (chaque nuit)

 

Partout, les gens dorment, dans les avions, les trains, les hôtels; sur le dos, le ventre, ronflant, rêvant, tous endormis, les amoureux, les bébés, les grands-mères, les jeunes cadres dynamiques, les divorcés et les nouveaux mariés, les entrepreneurs. Bref. Tout le monde dort, sauf vous. Sauf moi. Et à nous deux, nous représentons les 2 français sur 5 qui souffrent de troubles du sommeil. Ca fait beaucoup.. Sachant que 84% d’entre eux ne font rien pour arranger cela.

84% oui, 84% de menteurs, 84% d’autruches, de négligeants, qui par manque: de temps, d’envie, de savoir, ne font rien pour y changer. 84% dont moi. 

    espace

Ce qu’il ne faut pas faire. Que je faisais jusqu’à présent…

(…) Il est onze heures quand je quitte la cuisine ce soir, mon esquimau quotidien dans une main après un bon repas copieux devant TF1, et le ferme espoir d’une nuit enfin douce et réparatrice. Tous deux ont depuis longtemps fondu – il est 1h30 du matin et je suis tout à fait éveillée, un portable à la main, un ordinateur de l’autre, Netflix ouvert sur la tablette, le seul autre bruit étant le léger halètement de mon ordinateur ; white noise, son de la solitude. Facebook se dépeuple graduellement comme une Égypte biblique. Comme la fièvre, l’insomnie est plutôt un symptôme qu’une maladie en soi. C’est horrible, désagréable, gênant, éreintant, EPUISANT ! Pour nous, insomniaques, toute tentative de dormir devient un combat: je me laisse torturer par la lumière tamisée, par les mails à envoyer, la chaleur étouffante, des souvenirs pénibles d’il y a dix ans. « Mon tourment à moi c’est le sommeil », disait Céline, écrivain dont l’insomnie le conduisait à faire un voyage au bout de la nuit : « si j’avais bien dormi toujours, je n’aurais jamais écrit une ligne ». OK! Mais si l’insomnie peut être une bonne occasion de faire œuvre, pour la plupart des simples mortels – comme moi, en l’occurence, les nuits fragmentées sont avant tout consacrées aux crises existentielles. Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? Est-ce que je vais y arriver, est-ce que ceci, est-ce que cela?  Questions sans réponse. Vu la réputation néfastes des somnifères soumis à prescription médicale, je me verse un verre de vin rouge. L’alcool laisse surgir en moi des pensées nébuleuses. J’attends. Encore et encore, j’attends que le sommeil m’emporte. Mais qui est donc à blâmer ? Paris ? Le vin ? La pollution ? L’électricien qui est arrivé en retard ce matin et qui m’a empêché d’arriver à l’heure ? En fait. et c’est ce que j’ai compris cette semaine à l’issue d’une assemblée exceptionnelle, la 1ère personne à blâmer n’est personne d’autre que moi. 

Dans cette histoire, il y’a bien 6 ou 7 choses à ne pas faire si vous veillez à la qualité de votre sommeil.. laissez-moi vous montrer ces erreurs.. 

E X P L I C A T I O N S

C’était le grand sujet évoqué cette semaine avec les équipes EuphytoseNuit à l’occasion d’un évènement riche de sens (et d’échanges) sur le thème : Comment bien dormir ? L’occasion de prendre conscience des réelles conséquences d’un manque de sommeil sur le corps, et d’un mauvais sommeil. Nous sommes mercredi 24 Janvier, lorsque me voilà accueillie au Burgundy Hôtel (que j’adore, et dont je vous parlais ici), il y’a quelques autres blogueuses (comme Aurore, Morgane ou Pauline), puis des experts sur le sujet: nutritionniste, sophrologue, naturopathe, et des représentants de la marque. Petit comité oblige, le programme annoncé est intense. De l’importance d’un bon sommeil à ses effets sur la santé, en passant par la prise de poids s’il n’est pas respecté, différents workshops nous permettent de mieux comprendre le sujet. C’est passionnant. Vraiment. Car, s’il existe en effet bien des produits efficaces pour se faire aider, il s’avère tout de même nécessaire d’essayer au maximum de respecter quelques conditions pour rendre son sommeil réparateur – et de qualité. Encore plus quand on sait que sa qualité influe directement sur notre santé mentale, morale et physique !! Mal dormir, provoque des problèmes de concentrations, d’irritation, un appétit prononcé (surtout pour tout ce qui est des aliments gras et sucrés, étude à l’appuie), du coup….. prise de poids!! et sur le long terme, dépression, diabète, SURPOIDS, apnée du sommeil, pouvant entrainer même la MORT!! (non je vous fais marcher, vous n’allez pas mourir tout de suite)… A l’inverse.. si vous dormez bien, vous irez mieux, vous travaillerez mieux, vous aurez donc plus de rentabilité, donc plus d’argent, et plus de vacances prestigieuses, plus de temps agréable pour passer avec vos enfants, votre conjoint, vos amis et ainsi de suite.. vous voyez mon raisonnement ? Même si personne n’est égal face au sommeil, ce n’est pas tant le temps de sommeil qui importe mais plutôt la qualité. D’accord?! Parfait, on continue alors.

espacedd

► Le cadre de vie

L’idéal ? une chambre fraîche, sombre et silencieuse. La température parfaite est entre 17 et 20°C max. Cela favorise l’endormissement et maintient votre corps à une température idéale contrairement à une chambre surchauffée. Fini les lumières trop agressives, préférez l’obscurité. L’alternance lumière/obscurité (ou jour/nuit) constitue le synchroniseur majeur du système. Ainsi quand la nuit tombe, la sécrétion de mélatonine augmente ce qui favorise l’endormissement. Côté bruit, on ferme les fenêtres pour éviter les bruits extérieurs, le mieux étant de dormir avec des bouchons d’oreilles. Restez à l’écart des écrans aussi. C’est l’une de mes plus grosses erreurs, je m’endors avec la télévision allumée, l’ordinateur à coté, et le portable sur la table de nuit..  Environ 1h avant l’heure du coucher, il s’agira d’éteindre tous ses écrans. Cela ne vous oblige pas à vous allonger et fixer le point noir de votre plafond, sortez faire une promenade au grand air, écoutez de la musique calme, lisez un livre ou un magazine,mais déconnectez. Pour ma part, je commence doucement à faire quelques exercices de yoga ou de méditation pour se relaxer avant de prendre le chemin de mon lit. Votre diaphragme et votre bassin doivent être détendus et votre dos droit. Mettez au point une série de respirations profondes puis laissez-vous traverser par vos pensées. D’ailleurs, dans la suite des choses, il est important de préciser qu’une bonne literie adaptée à son corps est un facteur essentiel pour un sommeil réparateur.

espace

► La nutrition 

Mangez léger et équilibré, dit comme cela, ça a l’air simple. Ce que vous mangez le soir et dans le journée joue en partie sur la qualité de votre sommeil. Si la journée vous pouvez vous permettre quelques écarts, le soir, on conseillera de privilégier un repas léger – évitant les protéines ainsi que les lipides. C’est une règle de vie incontournable. Les repas du soir retardent l’endormissement et se coucher avec l’estomac encore plein peut favoriser les reflux acides. Enfin (et surtout) pas de boissons alcoolisées.. L’alcool est aussi un faux ami du sommeil puisque s’il favorise l’endormissement, il perturbe le cycle du sommeil et aggrave le ronflement.

espace ddd

► La phytothérapie:

La phytothérapie désigne toutes les solutions à base de plantes ou de substances d’origine végétale permettant, entre autres, de lutter contre le stress, réduire la nervosité, améliorer le bien-être, faciliter l’endormissement. Pour ne citer que quelques plantes; la valériane, La mélisse ou encore la passiflore qui apaise l’anxiété et procure un sommeil naturel sans aucun effet indésirable. Et c’est cette dernière qui nous intéresse particulièrement. On la retrouve dans la composition de nombreux produits calmants – dont l’EmphytoseNuit (je reviens dessus plus bas). En plus de son action sédative, elle agit sur les troubles d’origine nerveuse : spasmes digestifs, crampes d’estomac, anxiété, émotivité, palpitations et insomnie. A chacun de choisir la méthode qui lui convient le mieux, en infusion, décoction, macération : une nuit dans de l’eau tiède ou froide – ou encore en comprimé !

Effectivement, en plus des tisanes dont je vous parlais plus haut, il existe d’autres façons de bousculer le destin de votre nuit : Comment? En complément alimentaire par exemple ! 🙂 Par la présence de mélatonine, qui va favoriser un endormissement plus rapide et de passiflore, qui va apaiser et contribuer à un sommeil réparateur et maintenir un sommeil de qualité : cela nous empêche ainsi de nous réveiller. EuphytoseNuit n’entraîne pas d’accoutumance, ni de dépendance Pour ma part, je viens de commencer du coup ces compléments alimentaires- EuphytoseNuit®; (pour info c’est un complément alimentaire réservé à l’adulte, assez simple d’utilisation, sur la base d’1 comprimé à prendre entre 30 min et 1h avant le coucher, à avaler de préférence avec de l’eau ou une boisson chaude. En usage ponctuel ou en programme de 30 jours. Renouvelable si besoin). voilà voilà, ils sont destinés à compléter le régime alimentaire normal et peuvent participer à la diminution d’un ou plusieurs facteurs de risques pour la santé. On peut les trouver en pharmacie, et en parapharmacie. Là encore, je ne manquerai pas de vous donner mon avis après quelques essais ! 

Y a plus qu’à, comme je dis toujours. 

Ya plus qu’à, qu’à commencer, qu’à avancer, ya plus qu’à ! 🙂