Dolby Cinema, le ciné façon « Business Class »: déclassé!

Dolby Cinema, le ciné façon « Business Class »: déclassé!

 

Décollage imminent.. La pluie n’a pas encore pointée le bout de son nez et la chaleur est encore au rendez vous ce mercredi matin. Un temps à ciné. Direction Massy pour tester le Dolby Cinema !

Nous montons doucement au 3ème étage du vertigineux Cinema Gaumont Pathé, découvrir la salle Dolby Cinema de l’établissement. Elle se distingue par une entrée travaillée, cernée de noir et de bleu, et s’ouvre sur un couloir. Un mur vidéo fait face afin de maximiser l’immersion avant même l’entrée en salle.. Le rendu est appréciable.. Une fois les portes à battant poussées, la salle, sa disposition et son architecture font une forte impression.

Chaque aspect du design, depuis l’entrée jusqu’à l’intérieur en passant par les sièges, contribue à rendre l’expérience immersive et puissante comme nulle autre. Cela fait vraiment parti des points fort du concept. Une impression d’immensité se dégage face aux larges allées latérales et à l’espace gargantuesque accordé à nos gambettes. 216 personnes, là où un cinéma (dit « classique ») aurait plus de 500 fauteuils installés. Effectivement, la différence se fait ressentir. On est bien mieux.

Mais reprenons, les rangées sont très éloignées, les sièges sont incroyablement larges et rembourrés comme celui d’un salon. Similicuir inclinable avec un système silencieux qui fait littéralement tomber à la renverse. Je n’ose y croire, mais je m’enthousiasme pour un fauteuil !! Passer en mode nuit devient plutôt tentant. Les pieds ne touchent plus le sol. On est tenté d’enlever ses chaussures (…pourvu qu’on ai les pieds propres quand même, hein!). Enfin, l’équipement Dolby Atmos est complètement dissimulé derrière des toiles noires. L’écran est la seule perspective. 18 mètres de large, clairement ça en impose.

Une fois la salle plongée dans l’obscurité, aucune lumière ne vient percer la nuit artificielle. Dés les bandes annonces, Vous avez quasiment l’impression de faire partie de l’histoire. Le son déferle autour de soi avec un réalisme plutôt impressionant. Pas besoin d’attendre le début du film pour apprécier cette salle aux fauteuils si imposants ! Assise parfaite, que demander de plus ? Si ce n’est que cela commence !

Véritable impression d’encerclement (surround pour les intimes), la qualité de son est notable ! Ici, le son ne provient pas que de la gauche et la droite, mais bien de partout. 64 canaux qui favorisent carrément l’immersion. Un positionnement et un mouvement précis de chaque son -y compris au-dessus de la tête. La qualité du son est appréciable, (clarté, richesse, précision et profondeur au rdv).

Coté image, les lasers de projections Dolby Vision permettent sur le papier de doubler la luminosité de l’écran et ainsi de profiter de plus de nuance en termes de luminosité puisqu’il accentue la différence entre la zone la plus claire et la plus sombre de l’image (ce qui augmente de ce fait les détails à l’écran), vous suivez toujours? Rassurez-vous, pas besoin d’être un expert pour se rendre compte de la différence.

Expérience premium oblige, il en coûtera 4 euros supplémentaires pour une séance en Dolby Cinema, porteur de cartes illimités Pathé ou non. Il y aura toujours des gens pour dire que c’est trop cher, trop ceci, trop cela, mais meilleur confort, meilleure expérience.. le jeu en vaut la chandelle.

En conclusion, et après avoir assisté à la projection de: « Solo: A Star Wars Story« . Force est de constater que ce film d’action se prête réellement à l’expérience Dolby Cinema. Bluffés par le son réellement prenant. La netteté et la pureté des images est flagrante dans ce sombre univers. Sans parler du confort des sièges ou du plaisir de pouvoir étirer ses jambes durant un film de 2 heures. Expérience validée! Film surkiffé! A quand une arrivée sur Paris ? 🙂

dolby.cinemasgaumontpathe.com

Votre Dettachée

alizee@dettacheedepresse.com