Nouvelles mobilités : Quand les grandes marques défient les startup

Nouvelles mobilités : Quand les grandes marques défient les startup

“Innovation is Everywhere”. Cette citation n’aura jamais été tant d’actualité que ces dernières années dans le domaine de l’automobile, mais pas seulement. Une très grande majorité de secteurs ont vu, parfois à leur dépend, les cartes être rebattues par l’arrivée de nouveaux projets, portés par des makers toujours plus innovants. Notre quotidien s’en est vu changé, même bouleversé, de l’alimentation à la santé en passant par l’éducation, le divertissement ou encore le travail. Tous les constructeurs automobiles ne présentent pas le même degré de maturité sur les mobilités innovantes… mais tous s’y intéressent. Nouveaux services, covoiturage, autopartage, business models inédits… au Mondial de l’auto, les annonces se multiplient ! Tour d’horizon des forces en présence. Au Mondial de l’automobile comme au festival Autonomy, les innovations autour des modes de déplacement pullulent. L’ère du tout-auto est derrière nous, et les start-up et constructeurs automobiles en prennent acte. Mobilité partagée, connectée et autonome dessinent un nouvel avenir pour un secteur de plus en plus lié à l’essor d’autres modes de transport : vélos et scooters en libre service, taxis et VTC, navettes autonomes… Plongée dans cette passionnante mutation, j’ai décidé de vous présenter quelques initiatives récentes mises en place par des marques dans l’écosystème startups!

 espace

► « Lighting the way », le 1er Hackathon signé Volvo France 

Volvo, le constructeur automobile premium, investira le lieu de référence de l’innovation Française, Station F, pour organiser son tout premier Hackathon « Lighting the way », les 6 et 7 février prochains. Garantir aux propriétaires de Volvo une semaine de temps libre supplémentaire par an d’ici à 2025 : voici le nouveau leitmotiv du constructeur suédois qui, dans ce cadre, souhaite promouvoir les start-up actives dans l’univers des nouvelles mobilités. Afin d’encourager l’innovation autour des nouvelles mobilités, Volvo organise son premier hackathon : c’est dans ce cadre que, le 7 et 8 février prochain, 50 start-up sélectionnées se réuniront au sein de l’incubateur parisien Station F afin de présenter leur projet lié à la mobilité de demain. L’idée ? Réfléchir à la mobilité de demain en inventant de nouvelles solutions pour rendre la voiture plus utile aux gens. Après avoir inventé, il y a 58 ans, la ceinture de sécurité à 3 points, le constructeur suédois souhaite aujourd’hui inspirer ceux qui créent en les invitant à participer au Hackathon « Lighting the way ». Pendant un jour et une nuit, 50 start-up aux compétences issues d’horizons divers se réuniront sous la halle Freyssinet de Station F pour une course à la réflexion et à l’innovation. Cinq d’entre elles seront retenues par un jury puis coachées avant d’aller présenter leur projet devant un jury de sept personnalités expertes dans les domaines de l’innovation, du digital, du service et de l’automobile. La start-up qui remportera la 1ère place recevra une enveloppe de 40 000€ pour concrétiser son projet, un accompagnement en communication par l’agence partenaire de Volvo et ainsi qu’un prêt d’un an d’un XC40. Les 2 et 3ème strat-up sur le podium bénéficieront d’une dotation financière de 5 000€ chacune. Les inscriptions se faisaient sur le site www.lightingtheway.fr. Le constructeur souhaite ainsi ouvrir la voie à de nouvelles idées pour rendre la vie des gens plus simple et plus sure !

Volvo Car France souhaite inventer la mobilité de demain et organise son premier Hackathon les 6 et 7 février 2018

 espace
 espace

► Continental engagé aux cotés de startup! 

Continental France a lancé, en partenariat avec la GreenTech Verte, un startup challenge aussi. La thématique est l’intégration du véhicule électrique dans le «smartgrid» (réseau électrique intelligent). Continental développe des technologies et services d’avant-garde au service d’une mobilité durable et connectée des personnes et de leurs biens. Un des axes de développement de la mobilité verte est l’accroissement des véhicules électriques. Cet accroissement va représenter un défi majeur dans un futur proche. Pour assurer le succès du véhicule électrique à grande échelle, de nouvelles stratégies de charge et de décharge intelligentes doivent être développées afin que le réseau électrique puisse supporter ces nouveaux usages (charge modulable dans le temps et dans l’intensité, bi-directionalité…). Dans ce contexte d’innovation, les startups avaient jusqu’au vendredi 26 janvier 2018 minuit pour candidater sur le site dédié www.continental-startupchallenge.fr Cet appel à candidatures s’adressait à toutes les startups dans les domaines suivants : véhicule électrique, charge / décharge batterie (uni ou bi-directionnel, rapide ou non), par conduction ou induction, systèmes embarqués et/ou débarqués, bornes de charge et/ou décharge, sécurisation des échanges de données, certification des quantités d’énergie échangées,… Le concours était ouvert à l’ensemble de la communauté des développeurs qui pouvaient apporter des solutions innovantes sur la question de la mobilité durable électrique. Les solutions attendues doivent être de nature à faciliter l’intégration du véhicule dans le «smartgrid» : elles peuvent avoir trait au hardware, au logiciel, aux services associés, ou un mix de tout cela. Le palmarès du Continental startup challenge sera annoncé, en présence de Nadia Pellefigue, vice-présidente de la région Occitanie et marraine du concours, le 1er mars 2018, au Quai des Savoirs, à Toulouse.

 espace
 espace

► SEAT aux côtés des talents, challenge les makers !  

The last, but not the least, dans la famille opération spécial Content qui met de bonne humeur, on finit ce dossier avec Canal Plus et SEAT et leur plateforme Détours, un média conçu comme un cabinet de curiosité et traitant de la découverte, du voyage, ou encore de la technologie. Lancé en 2015 avec pour signature « l’inspiration pour destination », celui-ci est entièrement construit autour de contenus représentatifs de leurs valeurs communes : l’innovation, bien évidemment, mais aussi la technologie utile. Le but de Détours est de pouvoir proposer des contenus variés certes, mais toujours avec un volet lié à l’innovation car c’est vraiment ce qui est en fait l’identité. Des sujets différents (lifestyle, culture, musique, mobilité) mais avec les portraits de ceux qui pensent différemment le monde d’aujourd’hui pour améliorer notre quotidien de demain. Parmi les sujets mis en avant par Détours : la Smart City. Un marché plein de promesses, dans lequel se retrouve SEAT. Le constructeur automobile a en effet fait évoluer, ces dernières années, son offre produits et surtout sa vision quant au rôle de l’automobile au quotidien. Une collaboration si fructueuse que le groupe médiatique et le constructeur automobile décidaient, il y a quelques mois, de lancer le Easy Mobility Challenge, un concours dédié aux makers français les plus innovants dans le secteur de la mobilité et de l’automobile. Des makers considérés très importants pour la marque qui reconnait la force de cette nouvelle génération d’entrepreneurs qui cherchent à gommer les contraintes de notre société actuelle pour nous rendre la vie plus simple, que ce soit dans les domaines de la mobilité, ou de la vie quotidienne. De quoi offrir une belle vitrine à de beaux projets qui facilitent notre quotidien, sans pour autant entrer dans le schéma habituel des structures d’accompagnement : 10 candidats, repérés par SEAT et Détours, ont ainsi été présentés aux internautes sur la plateforme Détours et soumis à un système de votes trois semaines durant. Seuls 5 d’entre-eux ont ensuite été sélectionnés pour venir pitcher leurs projets devant un jury d’experts. Ces derniers ont finalement récompensé la startup Ector, fondée par Manoel Roy, pour la qualité de sa prestation, la pérennité de sa startup, le degré de facilitation du quotidien de son projet et le fait que celui-ci réponde à un véritable besoin. Un enthousiasme qui pousse désormais les deux entités à voir plus loin, qui envisagent déjà de réitérer l’expérience.