Les femmes et l’automobile, de révolutions en innovations

Les femmes et l’automobile, de révolutions en innovations

Encore un an à attendre avant le mondial de l’Auto, mais ce n’est pas pour autant qu’on lâche le sujet. Ce n’est pas nouveau chez Dettachée, on aime bien aller à l’encontre des idées reçues, le sujet des femmes et des voitures en est rempli. L’occasion de faire d’une pierre deux coups. Car oui, malgré ce que l’on peut croire, les femmes ont toujours eu un rôle très important dans le monde automobile, et ce dès ses débuts.

femme-automobile-dettachee-1L’occasion de revenir aujourd’hui sur ce sujet qui nous semble intéressant de creuser. Que les misogynes, qui ont souvent fait rimer « femme au volant » avec « mort au tournant », se résignent car ils sont à côté de la plaque. Selon des chiffres publiés dernièrement par la préfecture de police de Paris, les hommes étaient responsables de trois quarts des accidents de la route, les femmes d’un quart. Enfin, UN chiffre, et non des moindre, elles prennent 60 % des décisions d’achat auto en 2015. Et les grandes marques l’ont bien remarqué.. puisque nos télévisions débordent de publicité visant à la toucher.

Le site vendez votre voiture propose une infographie plutôt complète pour mieux comprendre la place de la femme dans l’industrie automobile au cours de l’Histoire. Idéal pour remonter le temps facilement en découvrant ces figures encore mal connues de femmes ayant révolutionné le monde de l’industrie automobile. A l’image de Bertha Benz, pionnière allemande de l’automobile, Sophie Opel, première femme à prendre la tête d’une entreprise de construction ou plus récemment, Kristin Cline, première blogueuse automobile à csuccès, de nombreuses figures féminines ont réussi à s’imposer dans ce monde à l’apparence si fermé et même à y laisser leur empreinte…

On y découvre par exemple Anne d’Uzès, militante des droits de la femme, qui fut la première personne à obtenir le permis de conduire, en 1898. 22 ans plus tard, elle fonde le premier club automobile féminin de France. Enfin, elle est aussi la première à dépasser les limites de vitesse imposées par la loi, roulant à 13 km/h au lieu des 12km/h autorisés (attentionnnnnn).

Dans les études réalisées à ce sujet, celle de la régie GMC Factory bat en brèche l’idée reçue selon laquelle les femmes ne s’intéresseraient pas à l’automobile. Et prouve même, à contrario, qu’elle s’avère plus prescriptrice que jamais. Elle s’est penchée sur la perception qu’ont ses femmes lectrices de l’automobile et livre l’étude « Car Factory : un nouveau regard sur les femmes et l’automobile ». Pour ce faire, de plus 1000 femmes consommatrice du média, qu’il soit sur support print ou web, ont été interrogées(1) dont 45% de 25-49 ans, 51% de CSP+ et 54% propriétaires d’un véhicule neuf(2). Afin de comprendre la relation qu’elles cultivent avec l’automobile, la régie leur a demandé d’exprimer leurs opinions sur 35 marques automobiles ayant réalisé une campagne en presse féminine. Bousculant les idées reçues selon lesquelles, en résumé, l’automobile serait le domaine réservé des hommes, c’est le portrait d’une femme experte, décisionnaire et exigeante qui se dessine au final.

femme-automobile-dettachee-3

Sur le plan des envies et des motivations, elles se montrent sensible à l’innovation technologique et durable : 70% des femmes seraient prêtes à essayer une voiture électrique et 26% une voiture intelligente, sans conducteur. Avec par ailleurs 93% des femmes impliquées dans la décision d’achat automobile, ces dernières possèdent un fort pouvoir prescripteur et de recommandation.

Autres données qui renseignent les marketeurs sur le comportement d’achat des femmes : le constructeur (93%) et le modèle (92%) constituent des repères fondamentaux lors de l’achat. Enfin, rapporte l’étude, pour 71% des femmes interrogées, le fait d’avoir de la publicité automobile dans un magazine féminin et/ou sur un site montrent que les marques s’intéressent à elles.

femme-automobile-dettachee-4

 

 

 

33

Votre Dettachée,

alizee@dettacheedepresse.com