Lecture du jour: « Harcelée à l’école, doubles peines » de Raphaëlle Paolini

Lecture du jour: « Harcelée à l’école, doubles peines » de Raphaëlle Paolini

 

Lecture du jour, bonjour, c’est le livre de ma copine Raphaëlle qu’on met à l’honneur à la rédaction. Le harcèlement, qu’on l’ai vécu ou non, c’est un sujet qui mérite sa place.

Le cyberharcèlement (en anglais cyberbullying) est une forme récente de harcèlement. Démultiplié par l’envoi de sms et l’utilisation des réseaux sociaux, d’après certaines études, 10 % des écoliers et collégiens en sont victimes. Le premier pas pour lutter contre ce fléau est donc d’en parler et de briser la loi du silence. Encore trop tabou il y a quelque temps, le harcèlement scolaire est aujourd’hui au coeur du nouveau livre de Raphaëlle Paolini (25 ans), écrit à deux mains avec sa mère Isabelle.

uneharcele

Parler de ce sujet permet visiblement de faire bouger les choses puisque, selon le ministère de l’Éducation nationale, « pour la première fois en France, le harcèlement à l’école diminue ». Il reste néanmoins encore beaucoup de travail, tant le harcèlement et le cyberharcèlement « continuent de faire souffrir des centaines de milliers d’enfants et de jeunes ». Cela prend parfois des tournures tragiques avec le suicide des victimes. C’est notamment l’histoire de Marion, 13 ans pour toujours, un livre (également adapté en téléfilm) où la mère de la jeune fille explique le harcèlement scolaire dont a été victime Marion, qui s’est pendue dans sa chambre. Atroce vision. Dans Harcelée à l’école, doubles peines(éditions La Boîte à Pandore), Raphaëlle se confie à coeur ouvert pour parler de son expérience douloureuse. À l’époque, elle n’avait que 13 ans lorsque ses camarades de classe ont commencé à s’en prendre à elle. « Tout a commencé au début de ma troisième, lorsque j’ai créé mon blog. (…) J’ai subi un déferlement de la quasi-totalité des troisièmes de l’établissement [une des plus élitistes écoles parisiennes, NDLR]. On m’a beaucoup attaquée sur mon physique que j’avais déjà du mal à accepter« , confie-t-elle ce mercredi dans les pages du magazine Gala.

Un récit touchant qui fait ouvrir les yeux sur la force des mots. On ne saurait que trop conseiller ce livre à toute personne qui pourrait de près ou de loin être familière avec le sujet. A ces mères qui ne savent pas forcément comment agir.. à ces filles qui n’en peuvent plus de garder pour elle.. Bonne lecture !

couvdoublepeine-2

 

Un mois de harcèlement, quatre ans de dépression. Raphaëlle, adolescente choyée, élève d’une des plus élitistes écoles parisiennes, a payé très cher l’agression violente et sans répit de « camarades » de classe, qui pensent pouvoir tout se permettre. Ce long tunnel, marqué par les tentatives de suicide, la boulimie, les TOC et la déscolarisation, est aussi celui d’Isabelle, sa mère, qui vit l’effondrement de sa fille comme une remise en cause de ses qualifications de parent. Mais dans cette famille peu conventionnelle, la vitalité et la détermination sont les plus fortes. La lumière viendra de là où on ne l’attendait pas. Tantôt sous la plume de Raphaëlle, tantôt sous celle d’Isabelle, ce livre juste et utile, à l’écriture tendue, témoigne également de l’amour immense qui unit mère et fille. Un amour qu’aucun harceleur n’a pu détruire.

Préface d’Emma Paolini.

 

5ff9ae0111d701b71bd8f54b440f3

Heureusement, de nombreux moyens sont mis en place pour ouvrir les yeux sur cette problématique. Un site internet est dédié au harcèlement à l’école. Les parents, les enfants et les professeurs peuvent apprendre à se défendre contre le fléau. Depuis l’an dernier, un numéro de téléphone, le 3020, a été mis en place. Les victimes ou les proches de victimes peuvent parler d’une situation souvent difficile à aborder. Plus de 8 000 appels ont été comptabilisés depuis le début janvier 2016. Cette année, une mosaïque collaborative avait été lancée. Elle permettait, à tous ceux qui le souhaitent, de soutenir la campagne « Non au harcèlement » sur les réseaux sociaux.

En attendant, on vous quitte, on vous laisse découvrir cet ouvrage dans votre librairie favorite (et si vous ne le trouvez pas en rayon, n’hésitez pas à demander à votre libraire) Vous pouvez aussi acheter ce livre directement en suivant un de ces liens selon votre préférence : Amazon.fr ou sur le site de Fnac.com (pour ça, internet, c’est bien pratique).