JO 2016: des chefs étoilés luttent contre le gaspillage alimentaire

JO 2016: des chefs étoilés luttent contre le gaspillage alimentaire

 

Flash Spécial JO 2016 ! Des chefs étoilés de renom comme Alain Ducasse, Joan Roca et Massimo Bottura œuvrent pour transformer les surplus alimentaires du village olympique en repas équilibrés, qui seront servis gratuitement à des personnes démunies de Rio. On soutien l’initiative, et on partage!

Un peu d’amour, dans ce monde de brutes… Et un flash Spécial JO aux couleurs de la solidarité avec cette initiative généreuse destinée à lutter contre le gaspillage alimentaire. Car évidemment, qui dit événement d’envergure, dit.. gaspillage malheureusement, soyons réaliste.

10 500 athlètes venant de 206 pays participent aux Jeux olympiques de Rio qui ont lieu jusqu’au 21 août 2016. Ils logeront et mangeront dans le village olympique. Une quantité énorme de nourriture sera préparée pour les sportifs, les entraîneurs et les accompagnateurs des délégations. Cela signifie aussi un immense gaspillage.

Que faire de tous ces produits alimentaires non consommés ? La réponse, c’est Food For Soul (nourriture pour l’âme) qui nous la donne, une ONG fondée par un personnage hors du commun : le chef italien Massimo Bottura.

Sur l’idée du chef italien Massimo Bottura — dont le restaurant de Modène, Osteria Francescana, s’est classé en tête du prestigieux classement « World’s 50 Best Restaurants » cette année — RefettoRio a trouvé sa place dans le quartier de Lapa. Il s’agit d’une déclinaison du Refettorio Ambrosiano, le réfectoire créé à Expo Milano l’année dernière : 65 chefs amis de Bottura avaient répondu à son appel.

lutte-gaspillage-alimentaire-dettachee-1

Pour ceux qui n’avaient pas suivi, ensemble, ils avaient transformé les restes alimentaires des pavillons d’Expo Milan en repas complets servis aux sans-abri dans un théâtre abandonné. Pendant les cinq mois qu’a duré l’événement, les chefs Mario Batali, Alain Ducasse, Gaston Acurio ou encore René Redzepi ont usé de leurs talents pour transformer 15 tonnes de restes en 10.000 menus.

Les 5.000 menus qui seront distribués pendant les Jeux olympiques seront composés de 3 plats (entrée, plat, dessert). RefettoRio continuera à vivre après la fin des JO grâce au surplus alimentaire en provenance de magasins locaux notamment.

lutte-gaspillage-alimentaire-dettachee-2

Le terrain a été cédé gratuitement par la mairie pour dix ans. Après les Jeux, le restaurant deviendra une école de cuisine ouverte au public à l’heure du déjeuner, pour pouvoir offrir le repas du soir aux Brésiliens en situation de « vulnérabilité sociale« . Une initiative solidaire et inspirante.

L’activité de RefettoRio a démarré le 9 août.

 

33

Votre Dettachée,

alizee@dettacheedepresse.com