En immersion sur le tournage de la série «À Chacun Sa Ville»

En immersion sur le tournage de la série «À Chacun Sa Ville»

 

S’incruster sur un tournage, c’est un peu comme débarquer à une fête d’anniversaire sans invitation, un peu stressant mais très intéressant ! C’est donc (un peu) façon stagios incognito que j’ai tenté l’expérience Production TV, m’incrustant sur le tournage de la 3ème saison de « À Chacun Sa Ville », un court format diffusé sur TF1 chaque dimanche.

À quelques semaines d’emménager dans mon nouvel appartement, j’était plutôt contente d’être invitée à découvrir les coulisses de cette série qui parle projet de vie et immobilier. Coïncidence je ne crois pas… Car oui, le dimanche soir sur TF1, c’est peut-être une grande soirée cinéma OK. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir « À Chacun Sa Ville », un programme court parrainé par Nexity. Dans cet appartement familial, le moteur est demandé. Le claquement du clap permet de synchroniser les deux lors du montage, après «ça tourne» de l’opérateur son. Il indique aussi quelle prise de quel plan va être réalisée.

Dans le décor les acteurs se donnent la réplique autour d’une table, ou en dans le salon. Difficile d’en dire plus, sans spoiler, et risquer de s’attirer les foudres des millions de téléspectateurs qui regarderont le feuilleton sur TF1. Dettachée a passé une journée sur le tournage de la série, et vous fait pénétrer dans ses coulisses ! ACTION!

A peine arrivée, je comprends vite que le tournage est costaud. Une ruche en ébullition qui ne s’arrête de bourdonner qu’au moment des prises, une mécanique bien huilée dont chacun est un rouage essentiel. Qu’on ne s’y trompe pas, rien n’y est simple quand on est néophyte… Un grand Chuuut est lancé, avant d’enchaîner sur un Action! Ça tourne! Une dizaine d’acteurs et tout le staff nécessaire pour tourner dans de bonnes conditions: réalisateurs, assistant-réalisateur, ingé son, maquilleurs, coiffeurs, etc. Tout ce petit monde cantonné à occuper l’espace que l’on ne verra jamais celui du hors champs. Les assistants par exemple sont chargés de mettre en place tout le plan de travail du film, c’est-à-dire anticiper les différents scènes qui vont se succéder pour gagner du temps. Répartis selon une hiérarchie stricte, les premier, deuxième, troisième.. (ça peut continuer comme cela longtemps) assistants-réalisateurs orchestrent ensemble le tournage. Tenir une perche, faire le clap, c’est tout un travail, et un monde ! De peur d’atterrir dans le champs, je me faufile derrière un meuble.. ni vue, ni connue.

En termes de matériel, la question ne se pose pas deux fois. L’élément le plus important sur un plateau c’est… la table de régie – comprendre: la table où sont alignés toute la journée des sucreries, pâtisseries, en-cas et autres denrées alimentaires plus ou moins consistantes, avec bien sûr, la machine à café, lieu incontournable de tout lieu de travail qui se respecte. Tous les gens de ce milieu vous le diront, un bon tournage, est un catering réussi (ou inversement je ne sais plus trop). Parole de Producteur.

Depuis quelques jours, c’est une véritable ruche qui s’active. Dans un coin de l’appartement, l’espace des costumes, une autre pièce façon loge maquillage où les acteurs sont chouchoutés. Enfin, dans une autre chambre, on regarde les bandes, on juge, on critique, on intervient, on valide, … C’est la salle des décisions ! Ca passe ou ça casse !

 Les décors, eux, sont peaufinés sur place, pour chaque scène on revoit toute l’organisation, on vérifie les places de chaque objets. Tous les ingrédients d’un tournage réussi semblent réunis. Chacun sait ce qu’il a faire. Les prises s’enchaînent, se refont jusqu’à atteindre la perfection. Intonation, réplique, naturel tous les détails ont leur importance ! Arrive la phrase finale : « Fin de journée », « Merci à tous, vous attendez la feuille de service pour demain ».

Ce programme court d’une trentaines épisodes, diffusé sur TF1 à une heure de grande écoute, aborde toutes les questions de la vie immobilière et c’est que j’ai aimé – encore plus à l’heure ou je ne m’étais jamais posé autant de question sur l’immobilier.. Chaque épisode est instructif. Façon fiction on y parle projet de vie, immo, investissement, bons plans, un message clé par épisode tout en gardant un scénario divertissant. La simplicité du scénario permet de toucher un public familial. Traité sous la forme d’une série télé, on y découvre une famille dont les façons de vivre, et les envies reflètent la vraie vie. Chacun des personnages se retrouve dans une situation impliquant, des problématiques immobilières diverses et la prise d’une décision : recherche d’un logement, envie d’évolution, immobilier, rénovation énergétique, investissement locatif, changement du lieu de vie…  Plus concrètement, – et c’est la force de ce programme court, chaque épisode pose une question qui permet d’ouvrir le débat, et infine, de comprendre les besoins de chacun pour inventer l’immobilier de demain.

Fin de journée, dans les studios de « À Chacun Sa Ville ». Journée dense, top, mais crevante ! Il fallu faire attention à tout, à tout le monde, ne pas déranger, mais ne rien louper.. cool expérience ! Après tout ça, j’ai envie de vous donner rendez-vous d’ici le 4 Mars pour découvrir les premiers épisodes de cette saison 3. En tout cas, je serai personellement au rendez-vous histoire d’y découvrir le rendu final !

Affaire à suivre !

 

à partir du Dimanche 4 Mars – 20h50

À Chacun Sa Ville

TF1