Je reviens du futur, on partage tout, même sa voiture

Je reviens du futur, on partage tout, même sa voiture

 

Dans l’air du temps, (plus que dans le futur) : plutôt que de posséder, la génération Z (la Y aussi) préfère partager, et ce, dans toutes ses formes de consommation : coworking, colocation, troc et.. covoiturage !

Une évidence à l’heure où les jeunes Z et Y délaissent de plus en plus la voiture personnelle, pour donner la priorité aux transports en commun de toute sorte ! Fait avéré et tendance approuvée, Carlos Ghosn, le PDG de Nissan et Renault, a annoncé au Web Summit de Lisbonne qu’il se lançait dans la copropriété de voiture. Nissan se lance donc dans la copropriété ! Oui, vous avez bien lu. Si les startups l’ont bien compris, les grandes firmes prennent à leur tour le pli de l’économie collaborative… Le constructeur automobile proposera dès decembre la nouvelle Nissan Micra en version milieu de gamme, mais avec des options destinées à une clientèle jeune dont l’aspect collaboratif. Conscient que les Européens s’avouent de moins en moins attachés à la notion de pleine propriété, le partenaire japonais de Renault a eu l’idée d’organiser la rencontre entre ceux qui aimeraient unir leur épargne pour louer à plusieurs une petite Nissan Micra neuve. Au lieu de s’endetter pour l’acheter. Concrètement, les propriétaires pourront gérer leur véhicule partagé via une application où il leur sera possible de suivre à tout moment son positionnement, grâce à la géolocalisation. « L’algorithme va assembler des propriétaires compatibles ayant des besoins de conduite complémentaires afin d’arriver à une utilisation de 100% du véhicule« , précise le groupe dans le communiqué.

Une façon d’innover dans les nouveaux usages de l’automobile avec une approche moderne et tendance. «Comme pour la copropriété d’appartement, l’objectif de ce nouveau service est de pouvoir avoir plus grand pour moins cher», explique un porte-parole de Nissan. Dans le détails, et parce qu’on sait que vous êtes aussi curieux que nous, les particuliers intéressés pourront s’inscrire sur un site Internet. En utilisant un algorithme unique, ce dernier va évaluer leurs besoins afin de trouver entre 3 et 5 personnes qui présentent des profils suffisamment complémentaires pour pouvoir partager une voiture. Un utilisateur de voiture le week-end sera, par exemple, rapproché d’un autre qui en a besoin dans la semaine. Les frais d’acquisition, l’assurance ou l’essence seront répartis au prorata de l’utilisation du véhicule. Les relations entre les copropriétaires seront gérées par Nissan via une application sur smartphone.

 mockup-865115_960_720

Pour l’instant, un seul véhicule sera proposé : la nouvelle Nissan Micra, en version milieu de gamme, mais avec des options destinées à une clientèle jeune comme les haut-parleurs Bose ou Apple CarPlay, qui donnent à la voiture une excellente qualité de conduite (testé, approuvé, pas payé, c’est promis).

micro-dettacheedepresse

Le service sera lancé en avant-première à Paris à partir de décembre prochain, avec des livraisons de véhicules en mars ou en avril 2017. «Nous faisons un pas en avant vers la mobilité du futur où l’utilisation automobile offre plus de souplesse, de sociabilité et de partage», s’est félicité Carlos Ghosn, depuis Lisbonne. Les ambitions sont modestes au départ, mais Nissan se laisse la possibilité de développer ce nouveau service, sur le plan géographique ou avec d’autres véhicules, si l’accueil est positif

14256403_10206802041624873_940484223_n-e1473072700183-300x138

Dans un contexte économique de crise économique, sociale et environnementale, il est plus qu’urgent de se donner les moyens de satisfaire autrement ses besoins. L’enjeu est bien de consommer mieux en intensifiant l’usage des ressources qui sont à notre disposition et de démocratiser l’accès de tous au marché tout en faisant du bien à son pouvoir d’achat, et à la planète. Belle initiative signée la firme Nissan. On ne peut que saluer cette évolution de tendance !

5/5

 

fond-balnc-etoile-dettachee-depresse