« Docteur, j’ai encore acheté des livres, c’est grave ? »

« Docteur, j’ai encore acheté des livres, c’est grave ? »

En 3 jours, ce ne sont pas moins de 10.000 personnes qui ont franchi les portes de la Halle des Blancs Manteaux pour un évènement Fnac un peu particulier.. Parmi ces quelques 10.000 personnes, il y avait  des passionnés, des familles, des auteurs, des gens de toutes horizons et moi, enthousiaste à l’idée de trouver de nouvelles lectures, même si ma PAL est pleine à craquer et que je manque toujours de temps pour la faire baisser un peu et que patati et que patata. Ah oui, le Forum Fnac Livres, je vous explique. La Fnac, vous savez, ce grand magasin qui vend des livres, des disques, des DVD, de la papeterie, du matériel Hi-fi, tout ça tout ça. On y trouve toujours un truc à s’acheter pour Noel. Une idée. Un truc à offrir. On l’a parfois délaissé au profit de site de ecommerce – c’est vrai. Mais la Fnac en fait ce n’est pas que ça.

A l’instar de ce qu’elle fait depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la musique avec le Festival Fnac Live, qui propose, des concerts gratuits, la grande chaîne de magasins a lancé, il y’a deux an, un rendez-vous consacré au livre: le Forum Fnac Livres dont on vous parlait le week-end dernier sur les réseaux sociaux et ou on était. Entièrement gratuit comme son avatar musical, cet événement est notamment organisé autour de la venue de nombreux auteurs, invités aussi bien pour présenter leur livre et leur travail que pour participer à des débats ou à des tables rondes. Il avait lieu du 15 au 17 septembre cette année et se tenait donc pour la seconde année.  

Je découvre un peu à l’avance le programme… Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016 pour Chanson douce (Gallimard) en tant qu’invitée d’honneur de cette édition. Waouh! Chaque jour, le Forum s’ouvre dès la fin de matinée et du bon pied avec des rencontres sur la feel-good littérature (Fabrice Midal, Raphaëlle Giordano, Youki Vattier – tout ce qu’on adore), la programmation suit le fil rouge de l’engagement dans le roman, étire son champ jusqu’à l’auto-édition pour finir à pas d’heure – parfait. Que des noms qu’on aime: Philippe Besson, François Busnel, Marie Darrieussecq, Romain Duris, Brigitte Giraud, Raphaël Haroche, Kery James, Lola Lafon, Simon Liberati, Guillaume Russo, Audrey Pulvar, Eric Reinhardt, des plus connus ou plus mystérieux.

Je vous l’avoue, j’ai hésité à faire la queue pour rencontrer notamment l’un des auteurs: Kery James. Fan invétérée de ses textes de chansons, j’ai failli me laisser tenter, mais je n’ai pas vraiment accroché avec l’ouvrage découvert sur les présentoirs, j’ai passé mon tour pour cette fois, même si je fus contente d’apercevoir l’homme en chair et en os! C’est tout l’avantage de ce type d’évènements permettant des rencontres; Cela dit, j’aurais tout de même adoré pouvoir obtenir une dédicace de Guillaume Musso – dont j’ai lu la plupart des livres,  si la file d’attente n’avait pas été aussi longue, ahh.. la rançon du succès.. Et aussi, peut-être de Romain Duris, si je n’étais pas déjà partie… En tout cas, j’aime l’idée et la démarche de cet évènement. Remettre le livre et la lecture au-devant de la scène reste ici l’objectif de la Fnac et on ne peut que valider.

Résultat des courses – outre avoir échappé à la pluie incessante: on compte 9 livres achetés, 2/3 échanges intéressants, 1 retrouvaille hasardeuse et surtout l’envie de revenir l’année prochaine ! Rassurons-nous, ici ou ailleurs, il semblerait que le livre ait de belles pages devant lui.