Skip Cowash : pressing collaboratif – mon linge lavé, plié et à petit prix

Skip Cowash : pressing collaboratif – mon linge lavé, plié et à petit prix

 

L’uberisation est partout. PARTOUT. Le constat est clair pour tous : des nouvelles plateformes numériques (web et/ou mobile) d’intermédiation naissent tous les jours et certaines d’entre elles bousculent le monde du travail tel que nous le connaissions. Et pourtant, entre tri des vêtements et repassage, la corvée du linge n’a pas vraiment évolué. Et en fait.. pas plus que les 50L d’eau consommés par chaque cycle de lavage. C’est pourquoi la startup Skip Cowash s’est développée. Elle propose de mutualiser les lave-linge et ainsi propose une alternative collaborative au pressing ou à la laverie. Génie!

L’idée a d’ailleurs été remarquée par Skip via Unilever Foundry, plateforme au travers de laquelle le groupe Unilever soutient des start-ups du monde entier en vue d’accélérer l’innovation à l’échelle internationale. C’est dans le domaine « Nouveaux modèles économiques » que Cowash s’est illustré. L’application mobile Cowash vous permet de rencontrer des voisins disponibles pour venir récupérer votre linge à domicile et vous le ramener nettoyé et repassé ou simplement repassé. A priori, je dois dire que l’idée m’a rendu perplexe.. peur que mon linge ne soit pas nettoyé correctement ou que le process ne se passe pas bien.. Quand on ne connait pas, on est toujours méfiant.. Cela dit la grille de prix intéressante m’a très vite convaincue de tester, encore plus par rapport à ses concurrents si on en croit ce comparatif de prix.. Cela m’a donné envie de tester par moi même.

 

On télécharge donc l’appli sur Play Store ou Apple Store et on se laisse guider.. Jusqu’ici rien de très compliqué.. On se connecte sur son compte en y rentrant quelques informations. Si on n’a pas déjà un compte, on s’en créer un. Fastoche. Le service est disponible 24h/24 et 7j/7 avec une livraison à domicile assurée en 48h, voire 16h avec le repassage seul ou une offre «lavé, séché, plié» 30% moins chère à destination des étudiants. On continue.

 

Une fois géolocalisé, l’utilisateur peut consulter les profils des Cowashers disponibles pour se déplacer à son domicile afin de récupérer ses vêtements. On choisit son jour, son créneau. On est content de découvrir des plages horaires serrées. – toujours chiant d’avoir une livraison ou autre entre 9h et 18h, ici ce sont des créneaux d’1heure qui sont proposés (chaque heure de la journée est proposée (évidemment le nombre de Cowasher varie en fonction des heures!).

Pour notre info, on a pris le temps de vérifier quand même le mode de recrutement, afin de ne pas se voir récupérer ses chemises blanches: roses !  Rassurée de voir que la qualité des prestations est assurée par une stricte sélection et formation de chaque Cowasher, ensuite contrôlée quotidiennement par les évaluations et commentaires publics laissés par les utilisateurs. C’est une fois inscrit, qu’on a trouvé Kenza, déjà 11 clients hyper satisfaits, que de bonnes remarques. C’est rassurant, on clique pour valider les yeux fermés. Le panier est assuré à hauteur de 2000 € par la MAIF, partenaire de Cowash, doublement rassuré…

On y remplit le détail du linge qu’on a prévu de laisser, en mettant un + sur les types de produits (c’est simple). Votre panier est calculé en fonction du linge que vous y mettez. Evidemment, il y’a l’option pour ceux, comme moi, qui n’ont même pas le temps de compter leur linge et de remplir les informations lors de la commande, option « Je n’ai pas le temps de compter mon linge », génie, le cowasher se charge de compter pour vous. On est rassuré.  La commande est validée.

Vendredi soir 19h – ma Cowasher arrive. Elle est ponctuelle. Il est 19h01 et ça sonne à la porte. Grand sourire, sympa, et surtout vive, on s’échange quelques mots, elle l’air sympa, ça pourrait presque être une copine, elle récupère mon linge dans l’entrée et s’en va. Il n’aura fallu que quelques minutes pour lancer mon expérience pressing collaboratif!

Pour soutenir la startup, la marque Skip fournit à l’ensemble des Cowashers pendant six mois toute la lessive dont ils ont besoin. Ceux-ci vont utiliser de la lessive liquide Skip Ultimate Active Clean. Une fois qu’ils ont fini leur bidon de 36 lavages, ils sont rééquipés.

Le linge est ensuite ramené une fois nettoyé, plié (et même repassé si vous l’avez demandé) par le Cowasher. Je dois dire pour ma part que j’ai été plus que ravie, et comblée du service fourni. Ça donne envie de la recommander, et surtout de lui reconfier, son linge. En effet, je ne sais pas si ma Cowasher possède un don particulier ou si c’est la lessive Skip qui donne cette odeur de neuf à mes vêtements, mais j’ai été vraiment bluffée par le service – bien mieux que la laverie – le coté à la fois pratique, hyper accessible en terme de prix..

Je pense, tout comme cette startup, que la consommation collaborative constitue un remède à la déshumanisation des échanges et une réelle opportunité de travailler pour des jeunes à la recherche d’autonomie et de flexibilité. Cowash ne fait pas appel à des pressings professionnels et peut donc proposer ainsi des tarifs adaptés à un public d’étudiants et de jeunes actifs. Practicité, combiné à de petits prix, c’est un service intéressant financièrement. De son coté, Cowash fédère une communauté qui permet aux jeunes d’avoir accès à des services de nettoyage jusqu’ici inadaptés à leur mode de vie et à leur budget. – Après avoir testé le service, je dois dire que non seulement le service est impeccable mais il est surtout très pratique car les horaires se calent sur nos habitudes de vie et non aux heures d’ouverture de nos commerces.    18/20